mardi 31 mai 2016

Découvrez le maté

Thé des Jésuites, maté, thé de Saint-Barthélémy, yerba maté, ... 
Toutes ces appellations correspondent à la même plante, de la famille du houx et originaire d'Amérique du Sud : l'Ilex Paraguariensis.

Depuis des siècles, les peuples du Brésil, du Paraguay et d'Argentine consomment les feuilles de cette plante après qu'elles aient été broyées. En Europe, c'est au XVI siècle qu'il fut découvert notamment à travers les missions des Jésuites Espagnols en Amérique du Sud.

Le yerba maté est également cultivé en Inde : il fait partie de la pharmacopée ayurvédique pour le traitement des maux de tête, de la fatigue, de la dépression nerveuse et des douleurs rhumatismales. 



Pour la préparation du maté, une calebasse et une bombilla sont nécessaires : 
> calebasse : gourde fabriquée dans le fruit d'un cucurbitacée
> bombilla : paille métallique servant également de filtre. 
 
L'infusion se fait directement dans la calebasse.
Elle peut se faire comme pour un thé : 5g de maté et une infusion entre 3 et 5 minutes. Elle peut également se faire de façon plus "traditionnelle" : on remplira alors la calebasse au minimum d'un tiers de maté puis on complétera tout au long de la journée avec une eau à 80°C.

La liqueur obtenue est particulièrement riche en minéraux et en vitamines. Attention, même s'il ne s'agit pas de thé à proprement parlé, le maté est riche en théine (on l'appelle matéine du coup).




C'est une boisson purificatrice et (très) stimulante ! 
Le maté est notamment consommé dans le cadre de régime. En effet, c'est un excellent diurétique et possède une propriété coupe-faim efficace.
Alors, avant l'été, à vos matés !

Le maté existe nature, mais aussi torréfié et aromatisé !

>> Pour découvrir tous nos matés, c'est par ici 

 

Aucun commentaire: