vendredi 14 juin 2019

Deux nouveaux Darjeeling de printemps

Depuis quelques jours, 
deux Darjeeling aux caractères bien différents 
sont venus agrandir nos rangs. 




Il s'agit de deux Darjeeling first flush (comprendre, récolte de printemps), issus de deux Jardins opposés : un étant situé à l'extrême Nord de Darjeeling, l'autre à l'extrême Sud, les deux sont BIO .


Arya au Nord, Selim Hill au Sud (entourés de jaune)


Jardin Selim Hill  BIO
STGFOP 1
First Flush 2019
DJ01

Selim Hill est situé à environ 30 km au Sud de Darjeeling, près de Kurseong et de Tindharia. 
Il s'agit d'un  jardin "moyen" d'un petit moins de 200 ha, fondé vers 1870, entre 600 et 1200 m d'altitude. On y trouve principalement des Camelias Sinensis, var. Sinensis.



Temps d'infusion : 3 minutes à 85°C 

La récolte de ce printemps est intéressante car très suave et sucrée en bouche. On y décèle notamment des notes de fruits (abricot, figue, cerise) avant de finir sur une note plus végétale et florale. 
C'est un thé qui s'apprécie très facilement, même pour les non-amateurs. 

Prix : 18.50 € / 100 g






Jardin Arya BIO
STGFOP 1 
First Flush 2019
DJ  01

Fondé à partir de 1765 par des moines bouddhistes (en même temps que la construction de leur monastère), d'abord appelé "Sidrabong" avant d'arborer son nom actuel "Arya" et d'être reconnu comme jardin à part entière. A priori, ce serait le seul jardin à Darjeeling qui n'est pas été fondé par les britanniques.
Sur les 125 ha qui le composent, il est majoritairement planté de Camelia Sinensis, var Runglee Rungliot(RR). C'est l'un des plus hauts jardin de Darjeeling et les thés y ont des "petits noms", tous rappelant des pierres préciseuses (rubis, émeraude, ...) 



Temps d'infusion : 3 minutes à 85 °C 

Dans la tasse, ce Darjeeling est une répétition en bonne et due forme : une astringence souhaitée assaille le bout de la langue sur la première note, avant qu'une palette aromatique autour du raisin, du citron et du végétal prenne le dessus pour une longueur délicieuse.
Sans conteste un très bon first flush, avec un caractère bien trempé et beaucoup de finesse. 


Prix : 23.50 € /100 g


lundi 3 juin 2019

Jamais 2 sans 3 !

Pour la troisième fois en 17 ans, nous accueillons en mai une exposition de Pascale Demange.

Vent et Lumière témoigne, bien sûr, de son évolution artistique : confirmation de son chemin vers l'abstraction, affirmation de sa technique (la peinture) et de son jeu chromatique, ...

Elle témoigne également de son travail de recherche, qui fut un fil conducteur pour ces trois exposition : la lumière. Comment la lumière transforme notre perception des choses qui nous entoure ? 




Diffuse, sous-jacente, franche, jaillissante,... sa présence est pour Pascale Demange une revanche sur l'obscurité.

Ici conjuguée à travers le prisme du mouvement, la lumière s’insinue plus subtilement dans les oeuvres que dans les expositions précédentes. 

Et si le mouvement appuie de travail d'abstraction (une sorte de flou, d'impression), la lumière y apporte une vie, une émotion.




Une exposition à découvrir jusqu'au 6 juin. 

 

jeudi 14 mars 2019

Strasbourg Art Photography

Pour sa troisième année consécutive, le festival Strasbourg Art Photography revient au Thé des Muses.

En 2017, vous aviez découvert Alain Tigoulet et sa Lumière d'Opale.
En 2018, Michel Friz et Pierre Rich vous ont fait découvrir leurs bestiaires avec deux belles séries animales : Lignes de Crêtes et Sus Crofas.

En 2019, Christine Bonnet vient vers nous, Entre deux Rives. Émergence ... immersion. 



"La puissance des formes et l’éloquence poétique sont les moteurs qui m’animent, ce dans quoi je plonge avec le plus grand bonheur, et ils en disent long sur ce que notre monde est : Une globalité de forces multiples, sans cesse en mouvement, un flux modelant à l’infini la matière. Dans ce flux continu, l’émergence caractérise l’apparaître de la forme, avec un certain degré de présence qui varie entre densité et dématérialisation. La lumière du moment, les conditions atmosphériques et l’environnement tout entier déterminent les contrastes. Ce qui se montre ne durera pas, et de cette évidente mouvance des formes, je retiens la valeur de l’instant et de ce qu’il m’est donné à voir, dans le vaste comme dans l’infime." 

Christine Bonnet
www.christine-bonnet.com
 

vendredi 1 mars 2019

Ils deviennent BIO !

Vous connaissez déjà ces thés, ils ne sont pas nouveaux.
Mais depuis quelques semaines, ils sont bio ! 












 




Rappelons également que depuis novembre 2018, le Thé des Muses 
est certifié bio par l'agence Ecocert (agence française).  



Arrivage de Thaîlande !


Chers à nos cœurs, le Ban Maï et le Suancha sont de retour, en direct de la Thaïlande ! 

Les deux thés ont été récoltés en aout dernier (2018), comme toujours selon les principes de la permaculture : 
- aucunproduits chimique 
- travail en polyculture (arbres fruitiers et d'ombre, herbes à éléphants, ...) afin de reconstruire un habitacle naturel logique et une dynamique enrichissante
- respect de la Nature et de l'Homme
- juste répartition des richesses (tout petit jardin : 1 Ha, 150 kg par an). 




Passons à la dégustation ! 
Sans surprise : les deux thés sont délicieux ! Peut-être un peu moins de charpente que sur le millésime 2017, mais on retrouve bien tous les traits caractéristiques de ces thés d'exception.
Les deux thés ont été infusés 7 minutes, le thé vert à 80°C, le oolong a 95°C. 


Ban Maï : 

une attaque tout en douceur, la définition même du mot suave ! 
Des notes de tête articulées autour de la verdure sèche.
Le thé est très réactif (une montagne russe), sans être vif. Il nous fait passer par un éventail de saveurs surprenantes (fleurie- jasmin, lactée, fruitée- tarte aux pommes) pour finir sur des notes de verdures fraiches (jeunes pousses, épinard) et toujours cette suavité persistante. 


Comme je le dis souvent, ce thé est unique et, en même temps, me rappelle une multitude de thés que j'ai déjà bu (Long Jing sur l'attaque, gyokuro en note de queue, pour ne citer qu'eux !)

Nous l'avons dégusté mardi soir lors de la soirée de dégustation thés et fromages, avec un comté jeune de 15 mois.... Un plébiscite des participants tant sur le thé que sur le mariage  ! On ne saurait que vous recommander de faire le test chez vous.




Suancha : 
thé oolong peu oxydé (20%), il épate tout d'abord par sa fraicheur et ses notes fleuries (muguet, lilas).
Vient ensuite l'enrobage beurré, la douceur et la persistance.
En chemin, vous croiserez quelques notes de fruits à coques (amande et noisette).




Les deux thés sont disponibles dès maintenant au comptoir, au salon de thé et sur notre site internet.
Quantité limitée, comme toujours (2.5 kg de Ban Mai, 6 kg de Suancha pour 2019 !). 





 

mardi 15 janvier 2019

Soirée de dégustation / école du thé

La prochaine soirée de dégustation
 aura lieu mardi 29 janvier 
et sera consacrée aux thés Pu'er. 

Aussi appelé thé sombre, il s'agit de la seule famille de thé qui se définit non pas par son rapport à l'oxydation mais par une fermentation.

Un peu effrayant aux premiers abords, sa liqueur réchauffe le cœur et l'esprit et s'apprécie assez facilement.

Vous souhaitez en découvrir plus sur cette famille de thé ?

Rendez-vous le mardi 29 janvier, dès 19h30.  
Le principe est toujours le même : du bon thé, une dégustation sensorielle et des explications sur ce que vous avez dans la tasse et ce qu'il y a au-delà de la tasse.


Dans le souci de garantir la meilleure expérience à tous, le nombre de places est limité et l'inscription obligatoire.

inscription : thedesmuses@orange.fr
18 € par personne