dimanche 21 juin 2009

Dégustation à l'aube...

Pour marquer l'arrivée de l'été, nous avons organisé une dégustation de thés à l'aube (5 heures du matin...) le samedi 20 juin. La veille du solstice d'été, le jour le plus long de l'année.Le parc de l'Orangerie nous est apparu un lieu pratique et commode : proche et facile d'accès, offrant un environnement végétal riche et varié.
A l'heure du lever du soleil, la ville est calme encore et les bruits de circulation rares. Les participants, une quinzaine, se sont installés sur les couvertures et tapis qu'ils avient apportés. La petite laine était de rigueur, la température avoisinant les onze degrés.
Après quelques minutes de prise de conscience de l'environnement (bruits et odeurs, sensations diverses), nous avons dégusté trois thés verts japonais dans cet ordre : un Kokeicha, un Gyokuru Asahi "Perle de Rosée" et un Shizuoka. Les thés ont été préparés en théières en fonte et bus dans de petites tasses provenant du potier Rouhier.
Tout le monde a apprécié les parfums de ces thés (algues, iode, légumes verts) et les mettre en relation avec les odeurs de l'environnement : sous-bois, verdure fraîche). A l'issue des trois dégustations, madame Yuiko Tokugawa, maître de thé, nous a proposé de faire une cérémonie du thé face au soleil. Elle a déballé un matériel simple, puis a préparé un matcha à l'eau froide. La simplicité de la cérémonie et la sérénité qu'elle dégageait s'est mariée avec merveille à l'ambiance du lieu et du moment. Nous avons eu tous le sentiment de recevoir un merveilleux cadeau et de vivre un moment d'exception. Un moment rare, précieux, intense et simple. Le partage du thé nous offre des moments de bonheur.
Mme Tokugawa prépare ses accessoires : ci-dessus nettoyage de la boîte à matcha. Le kimono à couleurs contrastées (bleu sombre et blanc), symbolise aussi l'opposition du jour et de la nuit.
Un aperçu d'une partie du matériel du chanoyu : la cuillère à thé (chachaku), la boîte à matcha et une petite boîte contenant le linge blanc pour essuyer le bol.

Un moment de grâce... Le temps est suspendu et l'expérience intense.

Le thé est, évidemment, sublime. Deux gorgées et demi d'un usucha qui ont laissé une trace indélébile dans toutes les mémoires, des images d'une rare harmonie, d'une sérénité partagée par tous.

2 commentaires:

Francine a dit…

Superbe initiative! Dimanche passé, nous avons aussi eu une activité dans ce genre autour d'un étang (Cf mon blog à la date du 28 juin)

oolong de thailande a dit…

Bonjour,

Il y a des Thés Oolong organique de Thaïlande sur ce site :

http://membres.lycos.fr/thezehar123/

Merci ;-)